mardi 29 août 2017

Rhum du Peuple - Petit lot de rhums rares


Gné ?!!

Nouvelle année oblige (je sais, quelle idée de lancer un blog en août-septembre ...), revenons à nos fondamentaux et donc aux titres tout pourris ^^

Plus sérieusement, derrière ce titre un rien louche se cache une traduction approximative signée Google translate - après avoir remis les bons mots dedans le bon sens histoire de vouloir dire quelque chose, ... enfin plus ou moins ... - de la dénomination des derniers embouteillages de chez Rum Nation : Small Batch Rare Rums !

Oui, des mois plus tard, on va enfin se pencher sur ces produits nous venant droit de chez Savanna et Hampden.
Ca tombe bien, ça correspond avec le retour aux affaires de Monsieur D et des dégustations chez Créatif (la grande question est : devra-t-on bientôt l'appeler Coupetiffus ?).
Car oui, ces quatre produits nous ont été proposés en petit cercle fermé et assez studieux (comprendre : d'habitude, ça déconne beaucoup plus) because respect du produit.

Petit rappel de la situation ?
Salva, Ruben, La Passion du Rhum et Créatif, on en a déjà pas mal parlé (ici, et encore là).
Rum Nation, outre l'arrêt sur image dédié à leur Jamaïcain de base (ici), on a déjà fait le tour de pas mal de produits (comme je suis pourri, je vous renvoie au listing ; c'est pour ça que je l'ai fait après tout).
Hampden, c'est jamaïcain et plein d'esters. Le concept du rhum jamaïcain "puant", on l'a abordé ici et Hampden, on se penchera sur la distillerie plus en détails prochainement.
Savanna, ben Savanna, ça nous vient de l'Île de la Réunion. Et on va s'en tenir à ça pour le moment parce que j'ai une flopée (huit je pense) de samples de la gamme à la maison qui n'attendent qu'une dégustation pour effectuer un retour et un descriptif de la distillerie (oui, on parlera du Herr et du Lontan).

Maintenant que j'ai posé les bases (et fait une giga autopromotion. Je suis le mal, je sais), on va passer à la découverte des produits ...
Euh non, finalement : on va faire une petite parenthèse GR. Parce que GR pour Gentleman's Rummer.
C'est effectivement ici que l'on a eu droit à notre équipement : chemise classe et verre gravé. La claaaaasssse comme dirait la tortue dans Nemo.
Mais c'est aussi ici que l'on a lancé le concept du sample mystère !


line-up
Un line-up on ne peut plus alléchant ...

Donc avant d'ouvrir les hostilités, place à la dégustation du sample mystère (qui ne le sera pas très longtemps vu que je vais de ce pas vous en balancer le nom ^^) !

Dillon - XO Hors d'âge - Grenadier :

"Grenadier" parce qu'il y a un léger rapport avec le soldat sur la bouteille ^^
Dillon - XO Hors d'âge - Grenadier
Une bouteille qui ne paie pas de mine et pourtant ...
La robe est ambre à reflets dorés. Bon avec ça on n'était pas vraiment avancé sur la question "D'où ça vient ?" ...

Le nez est - dans un premier temps - boisé et épicé avant de laisser place à des notes de fruits secs.
Le boisé est extrêmement bien fondu dans l'ensemble et une petite touche de réglisse y amène un petit coup de folie.

En bouche, c'est relativement rond tout en restant sur ce côté fruits secs/boisé perçu au nez.
Voilà, c'est tout. Je reconnais que j'ai loosé sur mes notes ce coup-ci ...

La finale, relativement longue, reste sur les notes épicées et boisées qui auront servi de fil rouge tout au long de la dégustation.

Un beau produit, vraiment.

La petite mise en jambes étant terminée, place au gros morceau de la soirée !
Notez bien qu'on a laissé les produits s'aérer un certain temps (en gros le temps de la dégustation qui précèdait la suivante) histoire de ne pas se faire attaquer par le voltage et qu'on a surtout pris du plaisir (ce qui implique quelques notes parfois fort brèves).

Rum Nation - Small Batch Savanna 10 ans :

On commence gentiment avec un produit nous venant en droite ligne de la Réunion titrant à 54,2°.
552 bouteilles ayant été produites, bonne chance pour en trouver maintenant (c'est - fort - rare mais pas impossible).
Rum Nation - Small Batch Savanna 10 ans
Une bouteille immédiatement reconnaissable.
La couleur est engageante : or orangé à reflets ambrés.

Au nez, on repère de suite un alcool bien intégré.
Arrive ensuite une déferlante de fruits secs, de fruits exotiques ainsi que quelques épices pour rehausser le tout.
Ce qui va pourtant me marquer c'est ces notes légèrement chocolatées évoluant de manière assez impressionnante vers quelque chose de bien plus torréfié.

Niveau rétro-olfaction, on reste en plein sur les fruits exotiques (mais vraiment hein) enrobés des notes torréfiées perçues initialement.

L'entrée de bouche ne se fait pas sans mal : l'alcool te pète en bouche, c'est hyper tanin et le tabac est bien présent avant que les autres saveurs n'explosent : c'est puissant au niveau des fruits exotiques bien mûrs, des agrumes en veux tu en voilà et la réglisse vient en remettre une couche.
Avec tout ça, les épices passent clairement au second plan.
Vraiment, vraiment bien.

La finale est longue et reste sur les agrumes. C'est sympa mais une touche légèrement amère arrive et à tendance à s'éterniser.

Je suis fan. Un petit moins pour l'amertume en finale mais je suis fan.
Pas eu le temps de choper un sample, Salva ayant récupéré la bouteille (oui, c'est un sorte de sample aussi mais en plus gros :'-D ).

Rum Nation - Small Batch Savanna 15 ans :

C'est pas compliqué : on prend "le même" en plus vieux mais en plus petite quantité (480 bouteilles produites) et à un voltage un rien plus faible (52,8°).
Rum Nation - Small Batch Savanna 15 ans
Bienvenue au jeu du "Sékoikichangesurlétiket" :p

Ici, vu que Ruben nous a raconté ses aventures au Velier-Live (privilégié va ^^) ben, j'ai surtout écouté et moins pris de notes du coup... C'est maaaal, je sais.

La robe de celui-ci est plus foncée : elle est d'un ambre intense tirant plus vers l'acajou.
C'est joli, y a pas à dire.

Le nez m'a paru complètement différent, à la limite plus "pharmaceutique" et poussiéreux (c'est bizarre, je sais) dans un premier temps, il a ensuite évolué pour laisser ressortir des notes plus fruitées.
Un petit côté "cire" était également de la partie.

Niveau rétro-olfaction, les fruits reprennent le dessus. L'alcool donne toutefois l'impression d'être moins bien intégré.

En bouche, c'est fruité mais plutôt fruits secs puis c'est épicé. Non, c'est plus herbacé qu'épicé en fait.
Et c'est tout (quand je disais que je n'avais pas été hyper attentif ...).

La finale, d'une belle longueur aussi, reste sur les notes perçues en bouche et garde ce petit côté "pharmaceutique/aromate" assez particulier.

Bof.

Par acquit de conscience, il faudrait que je le goûte à nouveau avec un peu plus d'attention mais pour moi, il n'y a pas de match, le 10 ans est clairement au-dessus.

Rum Nation - Small Batch Hampden 18 ans :

Nous voilà donc à la partie "violente" du line-up. Ben oui, 66,3° quand même ...
Logiquement 480 bouteilles aussi pour celui-ci.
Rum Nation - Small Batch Hampden 18 ans
Un design légèrement différent (on change l'animal quoi) mais typique.
Ah ben tout de suite on est sur quelque chose de bien plus léger au niveau visuel : la robe est légèrement dorée.

Au nez, si on est un peu con (j'assume) et même après aération, ça t'envoie une grosse claque dans les narines (un uppercut en pleine face serait plus juste comme description en fait) si tu tentes un "snif" malheureux ^^
Bref, ce test idiot passé, quid du produit ?
JA-MA-Ï-QUE !! Tout simplement. J'entends par là que les marqueurs typiques (et atypiques d'ailleurs) du style jamaïcain sont bel et bien là : une bonne grosse dose de solvant ouvre le bal suivi d'une volée d'ananas ultra mûrs avant de faire un petit passage par des notes de colle.
Je sais, je vous fais le coup à chaque fois mais j'adore (et oui, ça peut rebuter, j'en ai parfaitement conscience).
Les fruits exotiques finissent par l'emporter et dominent la partie.

A la rétro-olfaction, il y a quelque chose ... que je n'arrive plus à déchiffrer (ça m'apprendra à aller rechercher mes notes des mois plus tard ...).
Par contre, ce qui est tout à fait déchiffrable c'est que le côté fruité tout en puissance est hyper présent ainsi que le léger côté solvant bien perçu au nez.

En bouche, ça fond, ça s'évapore et c'est - sans surprise - toujours on ne peut plus jamaïcain (pour ceux qui ne suivent pas : fruits exotiques trop mûrs, solvant, colle) !
Y a bon.
Les ananas sont donc mûrs de chez mûrs et à la limite du fruit compoté.
Une étrange impression de partir un rien sur les fruits à coque passe brièvement. Une illusion ?

La finale est fatalement longue, longue, longue. Et elle reste bien évidemment sur ces fruits et ce solvant qui ont marqué le produit de leur empreinte.

Un must-have (qu'il n'y a sûrement plus mais bon).

Rum Nation - Small Batch Hampden 24 ans :

On prend le même (enfin presque) et on recommence en plus vieux et en moins fort (61,6°).
Le nombre de bouteilles ? Sais plus, j'ai pas noté (en même temps, c'est très peu et sûrement épuisé un peu partout donc ...).
Rum Nation - Small Batch Hampden 24 ans
24 ans ... Respect.
Celui-ci est un rien plus intense que son petit frère et nous présente une robe d'un bel or soutenu.

Et là, accrochez-vous ! Alors qu'on imagine un solvant monstrueux, des fruits pourris et tout un tas de trucs bien puants (Dunder mon ami) et bien ...
Pas tout à fait ;-)

Le nez démarre certes sur des notes de solvant mais celles-ci sont bien plus légères, le côté fruité dominant largement.
Et quand je dis fruits, j'entends fruits exotiques bien évidemment (fruits de la passion, mangue, ananas, ...) mais aussi un côté plus fruits confits.
Et de manière assez surprenante, une certaine fraîcheur est amenée au moyen de notes herbacées aussi étonnantes qu'agréables.

La rétro-olfaction fait la part belle aux ananas ainsi que, cette fois, aux épices (désolé, je n'ai pas pris la peine de relever lesquelles, honte sur moi).
Les notes herbacées perçues au nez sont toujours de la partie !

La bouche est dans la continuité du nez : beaucoup moins de solvant mais un aspect épicé et herbacé assez soutenu.
Le tout bien entendu entouré de fruits bien mûrs quasi compotés.
L'ensemble donne un produit chaud et rond à la fois.
Une légère touche fumée se fait également sentir.

La finale est ici aussi extrêmement longue sur les notes perçues depuis le début mais avec une légère amertume fumée venant ponctuer le tout.

Le verre vide nous fait encore voyager vu la flopée d'arômes continuant à s'y trouver.

Génial.

Deux rhums jamaïcains, venant du même endroit mais présentant des profils tellement différents... C'est juste top !

Ceci conclut donc une soirée pleine de bonne humeur qui a tenu toutes ses promesses au niveau des produits dégustés.

Vivement la prochaine !


Rhum n' Whisky



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire